De l’air pour les salaires !

0
242

La bataille pour les salaires et le pouvoir de vivre dignement gagne le pays. La mobilisation de ce 18 Octobre 2022 marque une nouvelle étape dans la lutte des travailleurs.

A la revendication pour une augmentation des salaires à hauteur de l’inflation + 7 % doit s’ajouter celle d’exiger le reliquat de l’année précédente + 3 %. 

Les actionnaires d’Air Liquide sont les grands gagnants de cette période. Pour 2022, les dirigeants ont décidé une augmentation collective des actionnaires de +6 %.

En l’espace de 10 ans, le chiffre d’affaire du groupe Air Liquide a augmenté de 52 % et le bénéfice net par action de 46 %.

Depuis plus de 30 ans, dans toutes les sociétés du groupe Air Liquide, les richesses que nous produisons remontent sous forme de dividendes et de redevances pour gonfler les portefeuilles d’actions aux dépends de nos salaires bruts et de nos cotisations sociales et retraites.

Les budgets d’augmentation des salaires réduisent à mesure que les primes d’intéressement augmentent, venant alimenter la spéculation et l’individualisation des politiques de rémunération indirectes en direction des revenus financiers, au détriment de notre protection sociale, universelle et intergénérationnelle.

A la lumière de ces éléments et du mépris de classe envers celles et ceux qui créent la richesse, la question de la mobilisation pour l’augmentation des salaires n’est pas une option. C’est une nécessité !

Depuis Janvier 2022 et les premières mobilisations, le syndicat CGT groupe Air Liquide de la région parisienne appelle l’ensemble des sections syndicales à débattre et décider aux côtés des salariés, la suite à donner en vue des négociations salariales à venir.

Il n’y a rien à attendre de la pseudo concertation au niveau du périmètre social commun ni des propositions des directions de filiales qui en découleront, par le prisme de la division sociale.

Dès maintenant, pour les salaires, c’est aux travailleurs de décider !