Licenciement de notre collègue Karim : Les Élus CFE-CGC au CSE Air Liquide IT rejettent la motion pour sa réintégration !

0
510

Salarié du groupe Air Liquide depuis 20 ans, transféré d’Alizent à Air Liquide IT en septembre 2021 dans le cadre du projet ‘Global Reach Alizent’, notre collègue Karim s’est vu notifier le 28 mars 2022 son licenciement pour motif économique.

Les élus CGT au CSE d’Air Liquide IT, aux côtés de Karim, ayant sollicité l’Inspection du Travail, ont reçu de sa part la copie du courrier adressé à l’employeur avec les observations suivantes :

  • Que « la société Air Liquide IT a convoqué » le salarié « à un entretien préalable à licenciement avant toute offre formelle d’un poste de reclassement », ce qui pourrait laisser sous-entendre qu’aucune autre solution n’était envisagée ;
  • Que le transfert du poste d’ALIZENT vers Air Liquide IT semble avoir été motivé par la seule volonté d’ôter la protection que procurait au salarié son mandat au CSE d’ALIZENT, afin de permettre son licenciement sans avoir à solliciter l’accord de l’Inspection du Travail, comme le prévoit la législation ;
  • Que  « la réalité [du] motif [économique] » invoquée par l’employeur  « n’est pas établie de façon convaincante dans la lettre de licenciement qui ne s’appuie sur aucun élément matériel »
  • Que « le statut de non-cadre » du salarié « semble avoir été un facteur prépondérant dans son licenciement. Or, la CGT Air Liquide IT a également saisi nos services concernant l’application d’une procédure interne au groupe Air Liquide permettant le passage du statut non-cadre au statut cadre qui n’est pas prévu à la convention collective nationale des industries chimiques et connexes. Cette procédure serait proposée et finalement validée selon des critères parfois arbitraires. »

De ce fait, le licenciement économique étant totalement injustifié comme l’observe l’Inspection du travail, les élus CGT au CSE Air Liquide IT ont déposé le 31 mai 2022, une motion en soutien à Karim en vue d’obtenir sa réintégration par un vote unanime et solidaire de l’ensemble des Élus du CSE !

Contre toute attente, créant ainsi un précédent dont ils portent l’entière responsabilité, l’ensemble des élus CFE-CGC ont unanimement rejeté la motion proposée, confortant ainsi la procédure de la direction visant à licencier définitivement notre collègue Karim.

Cela interroge fortement sur l’avenir, puisque dorénavant, l’ensemble des salariés pourraient être confrontés à une situation similaire face à une procédure de licenciement arbitraire.

CONTINUONS A SOUTENIR KARIM, REJOIGNEZ ICI LE COMITE DE SOUTIEN POUR SA REINTEGRATION !