La Confédération Générale du Travail a adressé ce 31 mai un courriel indiquant que nous étions disposés à entamer les négociations rapidement dans l’intérêt des salariés comme de l’entreprise.

La Direction Générale en parallèle, met en oeuvre une politique de division entre les salariés et l’organisation syndicale CGT contre l’intérêt général.

Il y aurait il une faille dans le système du « Wallstreet management » ?

Plus déterminés que jamais, les salariés restent solidaires de l’action du Syndicat CGT Air Liquide de la région parisienne, en soutien à leurs revendications et aux Elus CGT.

  • Nous demandons, compte tenu des échanges préalables que la négociation se déroule au bon niveau de décision.
  • Nous demandons que les revendications des salariés de Mitry Mory soient débattues et satisfaites et que la Direction s’engage dans le courant du mois de Juin à négocier les classifications et salaires des salariés de la région parisienne comme à l’échelon national.

Le Syndicat CGT Air Liquide de la Région Parisienne soutien et appui les revendications de l’ensemble des salariés d’Air Liquide France Industrie afin de répondre à l’intérêt général pour que les négociations aient lieu.

Il est inacceptable que les salariés soient pris en otage entre la direction locale et la direction générale. Nous sommes tous concernés ! Ça fait 20 ans que ça dure !
Le capital à une adresse : Direction Générale, 6 rue Cognac Jay 75007 Paris.

Les salariés grévistes restent déterminés à faire aboutir leurs revendications dans l’intérêt commun de tous les salariés.

Nous appelons l’ensemble des salariés et les organisations syndicales à nous rejoindre pour faire valoir nos droits et nos revendications.

A Montreuil, le 31 mai 2018

Contact presse : Syndicat CGT de la région parisienne