Vendredi 8 juin, la direction locale du site Air Liquide de Mitry-Mory a pris l’initiative de mettre unilatéralement fin aux négociations.

Photo – Syndicat CGT Air Liquide RP

A l’appel du Syndicat CGT Air Liquide de la région parisienne et face à ce nouveau passage en force qui n’a fait qu’ajouter de l’huile sur un feu déjà bien vif, les salariés d’Air Liquide France Industrie de Mitry-Mory accompagné de ceux d’autres filiales et établissements du groupe, ont décidé d’engager un mouvement plus large et de se rendre ce Lundi 11 Juin à Bagneux (Haut de Seine), aux portes de l’établissement principal qui abrite la Direction Générale.

Soutenus par la CGT dans leurs revendications, les salariés en grève depuis le 23 mai entament ainsi leur 3ème semaine de mobilisation et de protestation.

Au terme des échanges, la Direction a finalement proposé de ré-ouvrir les négociations à l’échelon local tout en reconnaissant que ses maladresses ont conduit inévitablement à l’échec des négociations et au final, à un renforcement légitime de la mobilisation.

Nous déplorons que le passé judiciaire du groupe Air Liquide (lire ici) n’ait toujours pas servi d’exemple et que le mouvement doivent se poursuivre sans autre choix que la grève afin d’obtenir de l’employeur qu’il s’engage ne serait-ce qu’à appliquer les dispositions des conventions collectives pour ce qui concerne les classifications, les parcours professionnels et les minimas sociaux, autant d’éléments qui relèvent pourtant de sa responsabilité à l’égard de tous les salariés.

De fait, il est maintenant nécessaire que la Direction Générale du groupe Air Liquide ne reste pas sourde à l’appel des salariés, car de telles « affaires » locales ne peuvent relever uniquement des choix et prérogatives d’une direction d’établissement qui sera, quoiqu’il arrive, dans l’impossibilité de juger avec équité ses propres erreurs. On ne peut à la fois être juge et partie.

Les discussions devant reprendre très rapidement, cela ne doit pas faire oublier que les revendications ont dorénavant pris une dimension nationale en ce qui concerne la valeur du point, les classifications et les déroulements de carrières. (lire notre article précédent)

Lors de cette nouvelle journée de mobilisation, de nombreux salariés de différentes filiales du groupe Air Liquide étudient avec le soutien de l’excellent travail réalisé par le Syndicat CGT Air Liquide de la région parisienne et la section CGT de Mitry-Mory, l’ensemble des éléments qui leur permettront de faire la lumière sur leurs situations.

Les revendications convergent et les Élus CGT de la filiale Air Liquide IT (dédiée aux systèmes d’information) ont d’ores et déjà adressé une déclaration au Comité d’entreprise qui se tenait également ce 11 Juin.

DéclarationCE_11Juin2018

La CGT a pris ses responsabilités et soutiendra tous les salariés. Les acteurs sociaux du groupe Air Liquide le savent ; Nombreux sont les salariés concernés et nous invitons l’ensemble des organisations syndicales à rejoindre la CGT dans cette lutte d’intérêt général.

Il y-a urgence et les dirigeants du groupe Air Liquide doivent dès maintenant engager le virage qui permettra aux salariés de sortir de cette situation paradoxale dans laquelle contrastent à la fois des enjeux d’avenir motivants et des processus de « gestion des ressources humaines » d’arrière-garde, paternalistes et surannés.