Pour l’égalité professionnelle : Sortons des logiques capitalistes patriarcales !

0
272

Le 8 mars, la journée internationale des droits des femmes sera une fois de plus l’occasion de descendre dans la rue pour manifester en faveur de l’égalité professionnelle et salariale entre les femmes et les hommes.

Ce sera surtout l’occasion de rappeler que la lutte contre les inégalités, les stéréotypes, les discriminations de toutes sortes, s’organise chaque jour de l’année, aux côtés des travailleurs, pour faire face au projet de société imposé par le capitalisme patriarcal tout puissant et à qui, les gouvernements successifs ont octroyé les pleins pouvoirs.

Pour preuve, le fameux index sur l’égalité professionnelle est inefficace car il ne contraint en rien les exploiteurs ! Au delà des belles communications par lesquelles la direction générale d’Air Liquide ose tout, y compris utiliser la parole des femmes pour justifier sa politique salariale totalement discriminatoire, force est de constater qu’aucune entité du groupe ne respecte l’égalité professionnelle et salariale et que les objectifs des Directions RH et financières, axés sur l’unique optimisation des masses salariales, sont bien éloignés de ces préoccupations.

Toutes les occasions sont bonnes pour faire accepter l’inacceptable. Les travailleurs sont floués dès lors que des accords d’inégalités salariales sont signés par l’ensemble des accompagnateurs de la logique capitaliste libérale, pour toujours plus de division sociale, d’individualisation et au final, toujours plus de profits pour les actionnaires, au détriment des salaires, des cotisations sociales et des retraites.

Si en France, l’arsenal législatif n’a cessé de s’étoffer depuis 1983 et la loi Yvette Roudy, (lois en 2001, 2006, 2011, 2015, 2021), la réalité prouve que l’objectif d’égalité « travail de valeur égale, salaire égal » est loin d’être atteint !

Nicole-Édith Thevenin, philosophe et psychanalyste nous interroge : « Ne faut-il pas que la « libre disposition de soi » et l’égalité puissent se déployer sous un autre paradigme que celui de la propriété privée et de la hiérarchisation structurelle des régimes de domination ? »

En ce sens, le syndicat CGT groupe Air liquide de la région parisienne, aux côtés de l’ensemble des travailleurs, poursuivra sans relâche la lutte contre l’exploitation, l’injustice et les inégalités. La société pour laquelle nous nous battons est une société d’égalité et d’émancipation, qui respecte les individus dans leur diversité, qui se nourrit des différences, afin que celles-ci soient une force et certainement pas sujettes à discrimination.