Sur 190 points de rassemblement et à l’appel, le plus souvent, de la seule CGT, près de 300 000 salariés se sont mobilisés avec, parfois, des appels à la grève s’ajoutant à celui des cheminots, toujours aussi fortement et unitairement mobilisés.

Des rassemblements ou cortèges déterminés malgré la période de congés. Salariés du privé, du public, électriciens et gaziers, usagers des services publics, retraités, jeunes lycéens et étudiants : rassemblés autour du refus de la société que Macron et son gouvernement nous proposent.

La course folle du libéralisme pour l’augmentation de la bulle financière se poursuit et les dirigeants d’Air Liquide sont parmi les premiers de cordée : Qui paiera les conséquences de l’explosion du système ?

La prochaine assemblée générale Air Liquide convoquée le 18 mai va organiser la distribution de la richesse créée par les salariés.

Augmentation des dividendes et versement d’1 milliard 200 millions aux actionnaires en 2018 soit plus de 54% de la richesse créée par les salariés

Augmentation de la rémunération du PDG Benoit Potier de 7% en 2016 (1,18 millions d’euros), de 8,5% en 2017…et pour 2018 ?

Pour TOUS les salariés c’est toute l’inverse qui se produit :

Partout la précarité augmente avec des augmentations annuelles et individuelles de l’ordre de 1,5 % en moyenne

Partout les injustices se creusent et les déroulements de carrière s’organisent par le bas, en fonction d’une évaluation individuelle subjective et injuste.

Partout la mise en place des Conseils Économiques et Sociaux par des dispositions moins favorables que la loi va organiser la dissolution des CHS-CT et la fin des élus de proximité formés et compétents et donc, de notre capacité à représenter dignement les salariés.

Partout les plans sociaux et les cessions d’activité vont se multiplier car la masse salariale est systématiquement la variable d’ajustement pour permettre d’augmenter les profits, afin d’assurer la croissance à deux chiffres qu’exige le groupe Air Liquide.

CA SUFFIT !

Nous appelons à faire du 1er-Mai, dans l’unité la plus large, une puissante journée de mobilisation.

Paris, le 19 avril 2018