Le Blanc-Mesnil, le 26 Mai 2020

Contamination au COVID-19 de salariés d’Air Liquide

A plusieurs reprises les salariés soutenus par le Syndicat CGT ont demandé à la direction d’ALFI de fournir aux personnels des masques de protection, première barrière, pour ne pas être contaminés par le covid-19.

La direction d’Air Liquide sourde à la demande du personnel communiquait qu’il n’était pas nécessaire de fournir des masques de protection, alors même que les préconisations gouvernementales n’interdisaient pas de le faire.

Dépassée et obnubilée par sa communication et ses indicateurs, la direction précisait qu’il n’y avait aucun cas avéré d’infection au Covid-19 chez Air Liquide mais uniquement des cas supposés !!!

Cette façon de faire de nos dirigeants a comme finalité de se dédouaner de ses responsabilités en totale contradiction avec les obligations de l’employeur en matière de sécurité et de santé au travail et obligation de résultat.

Cette crise sanitaire aura permis de mettre en lumière de nombreux dysfonctionnements de la chaine hiérarchique de commandement.

Des dysfonctionnements qui ont eu comme conséquence que 9 salariés du site Air Liquide de Mitry-Mory, 2 au Blanc-Mesnil et 1 à Limay, ont été contaminés. Et combien d’autres ont été renvoyés chez eux sans information aux élus du personnel !!!

Aujourd’hui encore, les différences de moyens de protection mis en œuvre dans les sites industriels est mesurable. Déjà par courrier en date du 29 avril 2020, les élus CGT alertaient la direction et demandaient que les distributeurs de gel et les poubelles soient à pédale. Que soient mises en œuvre la gestion et traçabilité des déchets infectieux dans des
poubelles dédiées.

D’avoir dans les vestiaires et toilettes des distributeurs essuie mains à feuille, entres autres….

Enfin, le déconfinement ne doit pas être pris à la légère au risque d’avoir de nouveaux salariés contaminés au Covid-19.

Pour les salariés du site de Mitry-Mory qui ont fait valoir leur droit de retrait afin de se protéger face à l’inaction de la direction, nous exigeons que la direction revienne sur sa décision de les sanctionner financièrement par des retraits de salaires arbitraires.

Ces salariés victimes de contamination par négligence de l’employeur ne peuvent subir de double peine !!!

Sans action de la direction dans un bref délai, les élus CGT examineront avec les salariés un recours approprié.

Les élus CGT