49.3 : En pleine crise sanitaire liée au Coronavirus COVID-19, l’arme anti-démocratique vient d’être dégainée contre les français opposés à la réforme des retraites par points. Par ce passage en force, incapable de convaincre sur le fond de l’utilité de son projet, le gouvernement vient d’avouer sa faiblesse face à la souveraineté populaire.

Dès à présent et pour les jours à venir, suite aux décisions prises en Assemblée générale des syndicats de la Fédération Nationale des Industries Chimiques, nous appelons tous les salariés et syndiqués du groupe Air Liquide à cesser le travail, à se mobiliser et à rejoindre les points de rassemblement et de révolte organisés à l’appel des organisations syndicales membres de l’intersyndicale et de tous ceux qui sont mobilisés depuis le 05 décembre contre ce projet de loi destructeur, injuste, au service des vautours de la finance comme BlackRock qui rappelons-le, détient 5% du capital du groupe Air Liquide.

Dans les prochaines heures, le bureau exécutif du syndicat CGT Air Liquide de la région parisienne se réunira pour proposer un plan de mobilisation et de lutte sur l’ensemble des sites Air Liquide de la région parisienne.

L’heure est à la révolte dans l’unité des travailleurs et dans le respect des lois de la république !  La bataille continue et nous ne nous laisserons pas impressionner par ce gouvernement et ses alliés qui n’ont que la force pour faire adopter leur politique de casse sociale contre le monde du travail.

La limite est la résistance que nous opposerons à la loi du plus fort. Comme nous les avons conquises, nos retraites et notre protection sociale ne seront sauvées que par la lutte.

Un autre projet de société doit s’imposer ! En lutte ! 

Paris le 29 Février 2020