La température monte, les inégalités sociales aussi !

Canicule de l’été dernier, absence de l’hiver, incendies monstres en Afrique, Sibérie, Amazonie, Indonésie et plus récemment en Australie, +18 degrés en Antarctique, fonte des glaciers… des évènements climatiques exceptionnels tout autour de la planète sont désormais de plus en plus fréquents. Cette situation n’est pas née de rien. Elle est le résultat de décennies de choix politiques qui ont affaibli les conquêtes sociales, les services publics, qui se sont soumis à des doctrines économiques inefficaces et destructrices, qui ne reconnaît que la toute-puissance du secteur financier et fait des cadeaux fiscaux aux multinationales les plus polluantes. Ces choix politiques sont nés d’un système : Le capitalisme.

Rompre et bâtir !

Une transition écologique juste implique des choix en rupture avec les politiques actuelles : Il n’y a pas d’avenir dans ce capitalisme qui exploite sans retenu le vivant et la matière allant jusqu’à mettre en danger la pérennité même de la planète et engendrer des bouleversements climatiques sans précédents et aux conséquences irréversibles. Si le réchauffement climatique n’est pas contenu en deçà de 1,5 °C, les conséquences seront irréversibles pour l’humanité et la biodiversité. Pour tenir cet objectif, les émissions de gaz à effet de serre doivent baisser de 45 % d’ici 2030 et atteindre la neutralité carbone en 2050. Pourtant, l’Union européenne a renoncé à ces objectifs et ne vise plus qu’une réduction à hauteur de 40 % pour 2030. Pour réduire massivement l’empreinte carbone et les émissions de gaz à effet de serre, il faut changer de type de développement, rompre avec une logique où les intérêts privés priment sur l’intérêt commun.

Pour la CGT, les questions environnementales et l’urgence climatique sont indissociables de nos combats pour le progrès et la justice sociale :

  • Assurer un accès universel aux biens et services publics mondiaux, notamment l’eau.
  • Développer et améliorer des transports collectifs sur tout le territoire.
  • Développer une politique industrielle cohérente conjuguant les enjeux sociaux et environnementaux.
  • Créer les conditions permettant de conjuguer créations d’emplois et industries et énergies propres.
  • Assurer un logement digne pour tous.
  • En finir avec les inégalités de genre, de classe et entre les territoires.

Il va falloir nous unir avec tous ceux qui veulent que cela change afin de bâtir un nouveau projet de civilisation socialement et écologiquement viable: L’enjeu est là !

📥 Télécharger le tract pour la manifestation pour le climat du 14 mars