Les travailleurs se mobilisent et envahissent le CSE Air Liquide France Industrie !


Soutenus par la CGT, les travailleurs d’Air Liquide France Industrie de la région parisienne sont entrés en résistance contre le projet de délocalisation et de licenciement déguisé, conséquences collatérales du projet nommé « GreenField ».

⇒ Vidéo de l’intervention de la CGT 

Cela s’ajoute à la colère des travailleurs venus soutenir deux des leurs, victimes d’un accident du travail en raison du manque d’investissement et injustement sanctionnés.

La vétusté des installations, les cadences de travail imposées au rythme des exigences de dividendes et les diminutions de personnel  ont conduit à un accident, heureusement sans conséquences graves, alors que les deux salariés ont travaillé ensemble sur des machines qui avaient déjà causé la mort d’un travailleur en Tunisie et qui devaient être progressivement retirées des usines en…1997.

Le projet de réorganisation « GreenField » accompagné de l’introduction de nouvelles technologies ayant des enjeux et un impact certain sur les conditions de santé et sécurité, et sur les conditions de travail des salariés, implique 32 suppressions de postes, la création de 6 nouveaux postes et 120 transferts.

La direction, qui assurait les salariés il y a encore quelques mois qu’aucune suppression de postes n’aurait lieu et qu’un solide programme de formation accompagnerait les salariés; a annoncé en début d’année la suppression de 32 postes dans un premier temps et une formation d’à peine 20h pour se former aux technologies de l’automatisation de la production.

Dans la foulée de cette mobilisation, l’expertise à l’initiative de la CGT a été votée à l’unanimité des Élus du CSE. De son côté la direction est revenue avec de nouvelles propositions pour les chartes de mutations mais cela ne suffira pas !

Cette mobilisation n’est que le point de départ d’un mouvement plus large de l’ensemble des travailleurs qui s’annonce sur la durée, afin de faire entendre les revendications en direction de la hausses significative des salaires, de la régularisation des classifications, de l’emploi et de l’amélioration des conditions de travail, suite à l’échec des négociations annuelles obligatoires et à l’annonce de la direction générale du groupe prévoyant d’augmenter collectivement les actionnaires de + 1,9 % !

Contact presse : Syndicat CGT Air Liquide Région parisienne

Déclaration CGT CSE IDF NORD ISPG AEMD Blanc-Mesnil.docx (1)