Communiqué : Plan de restructuration des équipes finance en Europe. Le Comité d’entreprise européen #AirLiquide dit non !

0
326

Communiqué


Depuis le 21 mars, le Comité d’entreprise européen du Groupe Air Liquide est informé sur le plan de restructuration des équipes finance en Europe : 480 salariés sont concernés , 85 emplois sont supprimés. (Lire notre communiqué du 14 mai 2019)

Dès cette annonce, les salariés Belges et Italiens ont décidé de se mobiliser pour protester contre ce projet qui met en péril leurs emplois, dénonçant un énième plan de réorganisation irréaliste et antisocial, exigeant de réelles garanties pour le maintien de l’emploi et des qualifications pour tous les salariés concernés. (Communiqué FGTB ; Article de « La Pressa« )

A la demande unanime des membres du Comité d’entreprise européen, un travail d’expertise conséquent a été mené permettant de dégager 2 scénarios alternatifs avec des issues sociales plus favorables pour l’ensemble des travailleurs.

  • A l’heure du digital et du travail dit « collaboratif » censé améliorer les conditions d’exécution du travail en tous lieux, notamment grâces aux nouvelles technologies, pourquoi continuer à procéder au grand déménagement des emplois dans toute l’Europe ? 
  • Si comme l’affirme les dirigeants du groupe Air Liquide, la logique financière (coûts, économies, retour sur investissement) ne fait pas partie des avantages prioritaires attendus et ne constitue pas un élément moteur du plan de restructuration, pourquoi ne pas choisir un scénario socialement responsable qui évite les suppressions d’emplois ?

Poussée dans ses contradictions, la Direction générale s’est bornée à exécuter le plan prévu, sans prendre la peine de répondre précisément et sérieusement, ni même de démontrer si le plan qui s’impose à tous est viable sur le plan économique et social.

A l’heure où la Direction des ressources humaines du Groupe Air Liquide prône dans son document de référence vouloir « renforcer le dialogue social » via  » l’organisation de séminaires sociaux », la démonstration est ainsi faite que tout ceci n’est finalement que de la poudre aux yeux.

Avec ce nouveau passage en force, la Direction Générale du groupe Air Liquide incapable de dépasser ses propres contradictions conserve ses méthodes issues d’un autre temps. En considérant le Comité d’entreprise européen comme une simple chambre d’enregistrement, une « formalité » imposée qui ne saurait faire obstacle aux projets d’optimisation de la masse salariale et de l’accumulation des profits, elle se discrédite aux yeux de tous les salariés d’Air Liquide en Europe !

Les salariés sont constamment la variable d’ajustement

Il faut sortir de ce cercle vicieux !

Les membres du Comité d’Entreprise Européen du groupe Air Liquide réaffirment leur détermination à défendre et faire respecter les droits des travailleurs qu’ils représentent et expriment leur solidarité à tous les travailleurs concernés par ce projet.

 

2019 06 03 EWC statement on the restructuring plan of Finance in Europe Industries