Depuis 2 mois, les syndicats CGT Air Liquide sont mobilisés contre la répression syndicale en soutien à notre camarade d’Air Liquide France Industrie, victime de l’acharnement de sa hiérarchie.

Le 19 Novembre, à l’appel du Syndicat CGT Air Liquide de Normandie et de la Fédération CGT des Industries Chimiques, de nombreux salariés et Élu(e)s du personnel ont manifesté leur soutien et leur indignation face à cette situation.

Au sein du Groupe Air Liquide, vous êtes nombreux à connaître des situations d’arbitraire,
qui mettent en difficulté les salarié(e)s.

En région Normandie, alors que les personnels sont déjà victimes d’un encadrement aux méthodes jugées toxiques et répressives, c’est à un Délégué du Personnel CGT que s’en prend la Direction d’Air Liquide France Industrie. 

Notre camarade est convoqué pour la seconde fois​ et pour les mêmes motifs qu’il y a trois mois, à un entretien préalable à sanction pouvant aller jusqu’au licenciement. N’ayant pas réussi à transformer le premier essai, la direction se mobilise d’arrache-pied pour mettre en cause le salarié, sans aucun scrupule.

Ce qui est reproché est la conséquence directe d’une organisation défaillante du travail en clientèle, de l’individualisation du travail, du manque de soutien collectif et de la pénurie de formations professionnelles qualifiantes. Bref, une situation que de nombreux salariés vivent et dénoncent au quotidien au sein d’Air Liquide.

Pour la CGT la vérité est aussi ailleurs car en réponse à la délégation CGT, la Direction a pourtant assuré que l’objectif n’était pas le licenciement du salarié. Alors de quoi s’agit-il ?

Nous avons toutes les raisons de penser que la Direction du groupe Air Liquide cherche à créer une jurisprudence par l’exemple qui permettrait, sous des prétextes divers et variés et des menaces de licenciement, de pouvoir effectivement et par avenant au contrat de travail baisser le salaire mensuel des salariés et modifier leurs affectations.

Cela fait alors directement lien avec les revendications patronales pour toujours plus de flexibilité et de rentabilité !

Pour l’exemple, notre camarade, s’il accepte de signer ce qu’on lui propose verra non seulement sa rémunération diminuer considérablement mais aussi son secteur d’intervention s’agrandir allant de la Loire-Atlantique (44) aux Yvelines (78) en passant par le Finistère (29)

Et vous ? En tant qu’employeur, accorderiez-vous un secteur aussi vaste et riche en clients à un salarié que vous venez de sanctionner pour faute !? Cela n’a aucun sens !

Et maintenant, A QUI LE TOUR ? 

Le CGT est indignée devant de tels procédés et exige l’arrêt immédiat de la procédure à l’encontre d’un salarié Élu par ses collègues pour les représenter.

Cette attaque qui vise toute la CGT, vise aussi le personnel, puisque l’essence de l’action de la CGT est d’agir pour le progrès social dans la défense des intérêts matériels et moraux des salariés. 

NOUS POURSUIVRONS NOTRE LUTTE sans relâche et nous appelons l’ensemble des salariés a afficher leur solidarité et leur indignation et à soutenir notre démarche pour faire stopper cette action qui détruit tout sur son passage, à commencer par notre collègue mais aussi in-fine, l’ensemble de l’activité et la richesse humaine de l’entreprise.

La CGT soutient tous les salariés victimes de l’organisation du travail défaillante,
de procédés comme la mise sous pression, la brutalité verbale, le micro-management toxique, l’arbitraire… et les tentatives de sanctions et licenciements injustifiés.

Pour soutenir notre action adressez directement votre lettre de soutien et d’indignation au PDG d’Air Liquide France Industrie :

Air Liquide France Industrie SA
M. Louis-Francois RICHARD
Direction Générale
152 Avenue ARISTIDE BRIAND – CS 80010
92227 Bagneux

Vous aussi si vous ne voulez pas en rester là, rejoignez-nous !