#AirLiquide #28mai : Grève nationale

0
526

Les syndicats CGT du groupe Air Liquide appellent les salariés à une grève nationale lundi 28 mai 2018.

Cette décision fait écho à l’appel du Syndicat CGT Air Liquide de la Région Parisienne suite au mouvement social exemplaire des salariés d’Air Liquide Mitry-Mory (Seine et Marne), en grève depuis le 23 mai.

Parmi les principales revendications nous demandons pour tous les salariés :
La revalorisation des classifications par la reconnaissance des parcours professionnels, des qualifications et des compétences mises en œuvre;
Des embauches en CDI et la limitation du recours au travail précaire par l’internalisation des emplois aujourd’hui occupés par les salariés mis à dispositions par les sociétés extérieures (intérimaires et prestataires);
Une augmentation significative des salaires par un réel partage de la valeur ajoutée, en opposition aux rémunérations aléatoires (intéressement, participation) qui ne contribuent en rien à l’acquisition et à la sauvegarde des droits sociaux fondamentaux (retraite par répartition, sécurité-sociale, chômage).

Photo : Syndicat CGT Air Liquide Région Parisienne

Ce vendredi 25 mai, une assemblée s’est tenue sur le site de Mitry-Mory, réunissant la totalité des salariés internes et intérimaires pour une présentation des travaux engagés par les militants du Syndicat Air Liquide de la région parisienne.

A l’analyse des classifications et des déroulements de carrière au cas par cas, le constat édifiant a encouragé une grande majorité de salariés à rejoindre le mouvement de protestation en remettant aux Élus CGT, leurs éléments contractuels personnels pour une étude approfondie.

Le manque de formations qualifiantes est criant et la non reconnaissance des compétences acquises entrave les salariés qui se retrouvent cloisonnés, victimes du dumping social en concurrence perpétuelle face à une main d’œuvre extérieure toujours mieux qualifiée.

Les mesures visant l’égalité salariale issues des accords sur l’emploi, les salaires et les conditions de travail (les fameuses NAO) ne sont ni appliquées, ni déclinées à l’échelle individuelle en réponse aux attentes légitimes des salariés.

Les accords sur l’égalité professionnelles sont des écrans de fumée et pour certaines femmes, il est possible d’identifier dans la chronologie du déroulement de carrière les périodes de congés maternité.

Tout ceci est la démonstration que la Direction Générale du groupe Air Liquide n’a tiré aucune leçon de sa condamnation en 2017 pour discrimination salariale et syndicale en regard des déroulement de carrière.
La Direction Générale a les moyens de mener une autre politique. Pour preuve, le conseil d’administration a proposé lors de la dernière Assemblée Générale des actionnaires du 16 mai 2018 , la distribution d’1 milliard 200 millions d’euros aux actionnaires soit 54% du bénéfice net du groupe.

Au titre de l’optimisation fiscale et sociale, les enveloppes distribuées sous forme de rémunération aléatoire au titre de la participation et de l’intéressement sont pour certaines filiales jusqu’à 7 fois supérieures à celle des salaires, faisant ainsi passer des sommes colossales de la poche des salariés à celle de la finance et des intérêts privés.

Dans cette période de contestation sociale à l’échelle nationale, rejoignant ainsi d’autres secteurs dans la convergence des luttes, la CGT Air Liquide reste engagée à soutenir les salariés dans une démarche de progrès social constant.

Dans l’attente de réelles négociations avec les véritables décideurs de l’entreprise, la CGT reste ouverte à la discussion. La grève décidée par les salariés se doit d’être le moyen de faire aboutir leurs revendications. Nous souhaitons dorénavant engager dans l’intérêt prioritaire de tous les salariés, une négociation fructueuse en avancées sociales à la hauteur des enjeux socio-économiques du groupe Air Liquide qui nous l’espérons, permettra de sortir de ce conflit par le haut pour une reprise sereine du travail.

Montreuil, le 25 mai 2018

Vous aussi si vous ne voulez pas en rester là, rejoignez-nous !

contact presse :