Plusieurs centaines de milliers de personnes ont à nouveau manifesté contre le projet de réforme de la retraite par points portée par le gouvernement ce jeudi 16 janvier.

Pour le syndicat CGT Air Liquide de la région parisienne, cette journée a été un nouveau succès avec plusieurs dizaines de salariés en grève et en manifestation !

Le président Macron et son Premier ministre s’entêtent à vouloir casser notre système de retraite solidaire. Ils sont incapables, ou refusent, de répondre aux questions légitimes que se posent les travailleuses et travailleurs de ce pays sur leur durée de cotisation, le montant de leur pension, leur droit à réversion…

En plus des grèves et des  manifestations, de nombreux piquets, rassemblements, initiatives se sont tenus ce 16 janvier.

À la suite des avocat·e·s jetant leur robe au pied de la ministre, des enseignant·e·s  ont vidé leurs sacs ou jeté leurs manuels devant leurs directions départementales et académiques.

La grève des dockers et portuaires, des marins s’est poursuivie rendant le trafic maritime quasi nul. Ce matin le grand chantier de la Porte Maillot à Paris a été arrêté avec les salarié·e·s exigeant la reconnaissance de la pénibilité de leurs métiers.

Le dépôt pétrolier de Cusset Vichy a également été occupé. C’est aussi une grande solidarité qui s’exprime comme à Rodez où la confédération paysanne a offert plus d’une tonne de nourriture aux grévistes.

Loin de s’éfaufiler, le mouvement de grève initié depuis plusieurs semaines s’intensifie jour après jour. Toujours déterminé·e·s et mobilisé·e·s jusqu’au retrait du projet de réforme !

L’intersyndicale qui s’est réunie le 15 janvier appelle d’ores et déjà à continuer la mobilisation les 22, 23 et 24 janvier.