Tous les indicateurs sont au rouge. Le Covid-19 continue de se propager en France avec virulence, dans un contexte de circulation active dans de nombreux territoires.

Paradoxalement, les mesures de prévention décidées par la direction générale du groupe Air Liquide et présentées dans les CSE de chaque filiales, s’orientent vers l’obligation (ou la forte incitation) à un retour en présentiel sur le lieu de travail et ce, même si le télétravail est possible et fortement recommandé par les autorités compétentes.

Cela n’est pas sans conséquences en particulier pour les travailleurs utilisant les transports en commun. Le retour de l’ensemble des salariés en présentiel augmente mathématiquement les risques de contamination et pour toutes et tous, les conditions de travail et de vie au travail sont rendues pénibles par les mesures de distanciation physique et le port du masque tout au long de la journée, y compris dans les lieux de restauration.

Les travailleurs du groupe Air Liquide comme de toutes les entreprises en France ont fait la démonstration qu’ils étaient les seuls créateurs de richesse et les garants du bon fonctionnement économique du pays. C’est donc à eux qu’il revient de décider des mesures de préventions permettant d’assurer leur santé et leur sécurité.

Le syndicat CGT Air Liquide de la région parisienne appelle l’ensemble des salariés à débattre et à décider de ce qu’il convient de faire en pareille situation et à mettre en œuvre collectivement l’ensemble des mesures qu’ils jugeront bonnes de prendre.

Nous exigeons que nos revendications en matière de prévention pour la santé soient suivies de mesures d’application immédiate pour protéger la santé et la sécurité des salariés :

  • Maintien du télétravail à temps plein et sans discrimination aucune pour tous les salariés volontaires ;
  • Réduction du temps de travail à 3 jours par semaine maximum pour les salariés dont l’activité professionnel nécessite objectivement une présence sur site avec une organisation par équipe ;
  • Fourniture gratuite et suffisante d’équipements de protection individuelle (masques aux normes, gel hydroalcoolique, charlottes, gans,…) et mesures de nettoyage renforcées et quotidiennes des lieux de travail;
  • Aménagement et organisation des espaces communs et de restauration collective permettant de pouvoir appliquer pleinement les consignes sanitaires sans risques pour sa santé;
  • Renforcement des moyens des Elu-e-s au CSE en terme de temps et de prérogatives pour permettre aux représentants d’exercer leurs mandats sereinement auprès des salariés.

La CGT rappelle que la direction du groupe Air Liquide a décidé en pleine crise sanitaire du versement d’1 milliard 300 millions d’euros aux actionnaires, soit près de 60% du résultat net du groupe ! Cela est le fruit de sacrifices pour toutes celles et ceux qui vivent de leur travail et qui sont les seuls créateurs de cette richesse accumulée au détriment d’un juste partage en direction du salaire.

Pour aujourd’hui et les jours d’après, nous appelons à la mobilisation et à la grève le 17 Septembre pour que celles et ceux qui font vivre le pays par leur travail et leurs qualifications soient celles et ceux qui décident de leur avenir, de leurs emplois, de leurs salaires, de leur protection sociale et de leurs retraites.   

A Paris le 10 Septembre 2020