Le Syndicat CGT Air Liquide de la Région Parisienne et la Fédération Nationale des Industries Chimiques apportent leur soutien aux salariés d’Air Liquide France Industrie de Mitry Mory, en grève illimitée depuis le 23 mai.

75% des salariés ont approuvés le cahier de revendication qui a été déposé à la Direction et nombreux sont préparés et engagés à durcir le mouvement.

L’activité de production de gaz rares et spéciaux est la vitrine Française et Européenne, véritable image de marque d’Air Liquide dans le monde (unique source de NO médicale de la planète, entre autres spécificités).

En l’espace de 7 ans, le chiffre d’affaire d’Air Liquide est passé de 13,5 milliards à plus de 20 milliards d’euros soit une vitesse de croisière moyenne d’un milliard d’euros par an.

En 2018 sur les 2,2 milliards de résultat net, les actionnaires vont se partager 1 milliards 200 millions d’euros soit plus de 54 % de cette richesse.

C’est évidemment l’occasion et une réelle opportunité pour faire entendre les revendications pour l’ensemble des salariés du groupe Air Liquide qui sont systématiquement la variable d’ajustement pour l’accroissement des profits au seul bénéfice de la finance.

La Commission Exécutive du Syndicat Parisien réunie le 24 Mai a décidé d’apporter tout le soutien nécessaire à nos camarades en lutte.

La nécessité de la convergence des luttes est plus que jamais d’actualité et l’action menée à Mitry-Mory est par conséquent exemplaire, les revendications portées rejoignent celles de l’ensemble des salariés du Groupe.

Dès à présent, le Syndicat CGT Air Liquide de la Région parisienne appelle l’ensemble des syndicats CGT du groupe Air Liquide à débattre des moyens et modes d’action qu’ils souhaitent mettent en œuvre pour engager une convergence des luttes à l’échelle nationale.

à Montreuil le 24 Mai 2018

Contact Presse :
Christian Granday – Délégué Syndical Central

Secrétariat du Syndicat