29 JANVIER TOUS EN GREVE : Retraites, salaires, conditions de travail

LA CGT AIR LIQUIDE DE LA RÉGION PARISIENNE

APPELLE À LA GREVE

LE 29 JANVIER 2020

NE LES LAISSONS PAS NOUS IMPOSER LE BLACKOUT SUR NOS SALAIRES ET NOS RETRAITES !


Sans surprises, les réunions annuelles obligatoires sont de véritables simulacres de négociation. Dans un contexte de forte mobilisation contre la réforme des retraites voulue par le gouvernement, une nouvelle cure d’austérité s’annonce pour tous les salariés d’Air Liquide en France.

La politique salariale d’Air Liquide comme celle des autres entreprises du CAC40, est pilotée par ses actionnaires institutionnels que sont les BlackRock, AXA, Amundi et consorts.

Pour simple exemple, la société BlackRock agissant pour le compte de clients et de fonds dont elle assure la gestion, détient 23 668 798 actions Air Liquide représentant autant de droits de vote, soit 5,003% du capital (source presse financière – 6 Janvier 2020).

Ces mêmes actionnaires qui nous interdisent chaque année des augmentations de salaires générales, empêchent l’égalité salariale immédiate entre les femmes et les hommes, et qui se goinfrent des résultats et de la richesse créée par les salarié.e.s, se partagent à eux seuls plus de 54% du résultat du groupe Air Liquide dont l’action est en hausse de 36,43% en un an.

L’accumulation d’argent n’a aucune limite ! Ces destructeurs rêvent du dynamitage de notre protection sociale et de notre régime de retraite solidaire par répartition pour nous imposer leur régime injuste de retraite individualisé par capitalisation.

C’est d’une logique implacable : Moins nos salaires bruts seront importants, moins nous cotiserons et plus longtemps nous travaillerons.

Le terme de “collaborateurs” n’aura jamais eu autant de sens pour celles et ceux qui acceptent de gré ou de force, la feuille de route que leur dicte les actionnaires.

Pour y parvenir, nos dirigeants usent de tous les stratagèmes et actionnent l’arsenal managérial. En 2020 les critères comportementaux d’évaluation de la performance seront revisités pour assurer le parfait alignement avec les objectifs de compétitivité et de croissance. Un seul objectif : L’optimisation accrue de la masse salariale.

Dans le même temps, les dispositions des conventions collectives seront supprimées au profits d’un minimum social décidé par accord d’entreprise.   

Dans ce contexte nous appelons l’ensemble des salariés à une journée de grève et de mobilisation le 29 Janvier 2020 pour exiger :

  • De véritables augmentations de salaire collectives,
  • L’égalité salariale immédiate entre les hommes et les femmes,
  • L’application stricte de la convention collective,
  • Le financement de notre protection sociale par la cotisation,
  • Le retrait du projet de réforme de retraite à points.

Dès le 27 Janvier nous appelons les salariés à la mobilisation pour faire de cette journée de grève une réussite