Évaluation individuelle des salariés. La #CGT #AirLiquide en appelle à la justice.

215

Depuis 4 ans, le Syndicat CGT Air Liquide de la région parisienne est entré en bataille pour dénoncer la méthode d’évaluation individuelle des performances qui s’imposent à l’ensemble des salariés du groupe Air Liquide.

Nous sommes en 2015, lorsque les Élus CGT du Comité d’entreprise d’Ile de France s’opposent au déploiement du système d’évaluation des performances individuelles baptisé “TMS” (Talent Management System).  Loin d’une simple opposition de principe, la contestation porte sur les risques et les dérives liés à l’évaluation des salariés à travers une série de critères comportementaux jugés subjectifs, ciblant particulièrement le savoir être.

L’expertise alors réalisée à la demande de la CGT démontre en effet que l’évaluation de critères comportementaux ainsi que l’auto-évaluation sont à même d’introduire des risques pour la santé mentale et psychique des salariés. Lors d’une phase dite “pilote” auprès des salariés de l’Ingénierie-Construction basés à Champigny-sur-Marne, les Élus CGT alertent là encore la Direction sur les conséquences d’un tel projet.

Face à ce système pensé et mis en œuvre par la Direction générale pour optimiser la masse salariale pour toujours plus de profits au détriment des salariés, les Élus CGT Air Liquide de la région parisienne décident alors de porter l’affaire devant les tribunaux.

Depuis cette période et comme nous pouvions le craindre, le système d’évaluation déployé en force par l’employeur démontre ses effets pervers. De nombreux salariés ont été pénalisés dans leur carrière comme dans l’évolution de leur rémunération. L’impact psychosociologique de ces méthodes managériales est immense et certains ont fait les frais d’un licenciement pour insuffisance de performance.

Dans cette affaire et depuis 4 ans, la CGT n’a jamais baissé les bras et poursuit sa lutte pour la défense des droits de tous les salariés.

Au terme de l’audience qui s’est tenue jeudi 26 septembre 2019 à la Cour d’appel de Paris, la CGT rappelle l’importance pour tous les salariés de rester mobilisés pour défendre leurs droits face aux dérives de l’employeur et aux abus liés à l’exercice du pouvoir de direction.

 

Contact presse : Bureau du syndicat, FaceBook, Twitter.