📢 #Retraites : stoppons le projet de régression sociale !

75

Le 24 septembre sera une journée forte de mobilisation pour nos retraites et celles des générations futures !

Au nom de « l’équité » personne ne sera épargné, actifs comme retraités toutes et tous perdants !

Le système Macron par points est destiné à faire des économies sur le dos des salariés en accélérant la baisse de leurs pensions et en reculant l’âge d’accès à une retraite pleine et entière avec la mise en place de nouvelles décotes :

  • recule de l’âge réel de la retraite à 64 ans voire 65 ans.
  • décote de 10% : un retraité partant à l’âge légal de 62 ans, même avec une carrière complète (43 ans) verra sa pension amputée.

C’est la fin de notre système de retraite par répartition et des mécanismes de solidarité intergénérationnelle

Aujourd’hui, 15 millions de retraités (sur les 16 que compte le pays) bénéficient d’au moins un dispositif de solidarité ! Dans un système à points, il n’y a pas de périodes assimilées comme dans un système par annuité.

Par exemple, avant de pouvoir bénéficier de points retraite couvrant les périodes de maladie, d’invalidité… il faudra décompter une période de carence plus ou moins longue 30 jours perdus pour un arrêt maladie. Tous les aléas de la vie professionnelle ont un impact sur la retraite et nécessitent d’être compensés, avec le risque que la compensation soit insuffisante.

Tout cela s’organise pour préparer l’ouverture aux marchés financiers pour le plus grand profit des assureurs privés et des fonds de pension !

Pendant ce temps, le capitalisme libéral poursuit sa course en avant contre l’intérêt général ! L’urgence sociale, économique et écologique atteint des sommets !

Les dirigeants du groupe Air Liquide et ses gros actionnaires se nourrissent de nos efforts quotidiens. En l’espace de 10 ans le chiffre d’affaire du groupe Air Liquide est passé de 11, 976 milliards à plus de 21 milliards d’euros.

Dans la même période, le dividende versé aux actionnaires est passé de 602 millions d’euros à 1,2 milliard d’euros.

Les émissions de dioxyde de carbone des activités du groupe s’élève à 27,8 millions de tonnes !

Qui paye la facture ?

La mise en place des CSE fragilise la représentation des salariés partout ou cela est possible (Air Liquide SA, Air Liquide France Industrie, Air Liquide E&C, Air Liquide IT SA,…) et les attaques à l’encontre des libertés syndicales, visant individuellement nos camarades  s’accentuent. C’est inadmissible !

A cet instant nous songeons à nos camarades qui luttent courageusement contre les méthodes de manipulation et d’intimidation. Face à un conflit nous avons trois choix : Combattre, se soumettre et éviter l’affrontement

La CGT est insoumise et a choisi de combattre ! Le 24 Septembre, toutes et tous dans la rue !


20190723 - Réforme des retraites _ c�_Test chaud ! (SYNDICOOP.FR)