Élections #CSE #AirLiquide IT : La Direction et ses complices bafouent le droit des salariés !

217

La CGT a toujours été méfiante face aux apôtres du groupe Air Liquide, promoteurs du “dialogue social”. Lors de la négociation pour l’élection du CSE (Comité Social et Économique) au sein de la filiale Air Liquide IT SA , nous étions loin de penser que le pire était à prévoir !

Tout avait pourtant bien commencé, avant que nous demandions à vérifier la cohérence de la liste électorale, en vue de négocier la répartition du personnel dans les collèges électoraux (Article L2314-11 et suivants du Code du travail).

Face au refus de la Direction à nous fournir les informations suffisantes pour effectuer les opérations de contrôle de la liste électorale, nous avons dû brandir la menace de saisir la justice pour finalement obtenir une copie du registre unique du personnel, deux jours avant la date de clôture des négociations.

A l’analyse des informations fournies, nous comprenons alors mieux les craintes de la Direction ; 14 salarié.e.s classifié.e.s dans la catégorie Technicien et Agents de maitrise occupent des emplois identiques aux Ingénieurs et Cadres ! 

Analyse_Salariés_Collèges_CGT

 

Face à ce constat d’injustice et de non respect des dispositions de la convention collective des industries chimiques en matière de classification professionnelle, nous avons exigé la poursuite des négociations afin d’aboutir à un accord respectueux des droits des salariés concernés.

Silence radio… Au lieu de répondre à nos demandes répétées et légitimes, c’est avec ses méthodes fallacieuses éprouvées que la Direction s’est mise en chasse afin d’obtenir les signatures des Organisations syndicales CFE-CGC, CFDT et CFTC, dans l’unique but de couper court à son obligation de négocier.

Sans surprise et malgré nos alertes sur les conséquences de parapher l’accord en l’état, les signatures pleuvent. L’accord est validé contre l’intérêt général des salariés.

Il va de soi qu’un accord conclu en application du principe de double majorité prive les salariés de leur droit de contestation. Les Organisations syndicales CFE-CGC, CFDT et CFTC font ainsi la démonstration qu’elle agissent contre les salariés, en défaveur de la convention collective applicable, main dans la main avec l’employeur pour des intérêts particuliers…C’est beau le “dialogue social” …

Les élections auront lieu du 26 septembre au 10 octobre et nous appelons les salariés à voter en conscience pour l’Organisation syndicale qui défend et représente réellement leurs intérêts.

Retrouvez ICI les informations pour l’élection du Comité Social et Économique